LES COUSINS FURIEUX, jazz manouche


LES COUSINS FURIEUX, jazz manouche
HAUTES ALPES

Abandonné près d'une rivière dès mon plus jeune âge par mes parents,

je fus élevé par une famille de castors dont le père nous racontait souvent des histoires et qui m'enseigna le travail du bois... Non, je fabule.

Originaire de Marseille, j'ai débuté la guitare vers l’âge de quinze ans tout impressionné que j'étais par les coiffures hirsutes et les vêtements bigarrés des groupes de hard-rock de l'époque. Fort heureusement, cela ne dura pas et je m'orientai vers le blues.

Quelques temps après la vie et ses hasards me conduisirent en Belgique où je décidai de m'installer. Naturellement, je n'abandonnai pas mon instrument de prédilection.

Et puis, un jour, il y a un peu plus de dix ans, je découvris grâce au film de Tony Gatliff « Swing » le style de Django Reinhardt qu'on appelle Jazz Manouche, et là je me dis « Je veux faire ça!!! » et donc, je le fis. Ce fut un peu comme si je recommençais la guitare depuis le début et au gré des rencontres fructueuses ou pas, je commençais à participer à plusieurs groupes ou projets et continuant à apprendre le style, en redécouvrant parallèlement le jazz et ses harmonies compliquées.. Entres les kilos de bœufs un peu partout et les tonnes de jams ici et là à travers tout le royaume et ma chère république natale, je jouais officiellement en duo dans « les Cousins Furieux » avec mon cousin Olivier Pays, avec mon ami Eddy Krzeptowsky dans « Swing for 2 » en trio avec le magique violoniste Bilo Adel et mon poto Diégo Simon dans « Latcho Bilo Trio », en quintet à cordes avec « Tout ouïes » et en duo chant-guitare avec ma très chère Amanda Dufour dans « Her & Him ».


Il y a quelques temps, je décidai pour des raisons climatiques évidentes de rejoindre mon sud natal et de m'installer à Puimoisson, petit village des Alpes de haute Provence où j'avais passé une bonne partie de mon enfance et de ma jeunesse. J'ai récemment déménagé vers un village très proche de là, Bras-d'Asse.


M'y voici donc, dans une petite maison au coeur de laquelle trouve mon atelier de luthier. La lutherie, une passion qui m'obsédait depuis ma jeunesse et que je commençais sur le tard il y a environ neuf ans, en autodidacte et en suivant les conseils de plusieurs luthiers renommés.


Ma spécialité étant évidemment la guitare d'inspiration « Selmer » chère à Django et aux afficionados du style, je construis également des "chorus" , des « archtops » (guitare jazz) et des folks. Je suis ouvert à toute proposition ou projet tant en construction, qu'en réparation, restauration ou modification d'instruments.



CONTACT : arianelefilartistique@gmail.com